Contre l’Etoile, ça passe ou ça casse !

Plus de place à l’erreur pour une l’Espérance ST et son staff technique qui ne sont  pas en train de répondre à l’attente de leurs supporters d’un côté et de l’équipe dirigeante conduite par Hamdi Meddeb. Lequel continue, malgré tout, de faire acte de présence à chaque séance d’entraînement pour leur apporter son soutien.
Mot d’ordre : passer aux demi-finales
Ça passe ou ça casse avons-nous titré, deux mots qui s’apparentent parfaitement à la situation vécue au jour qu’il est par l’équipe professionnelle. Un passage aux demi-finales de la ligue africaine des clubs champions au terme des deux rendez-vous contre l’Etoile SS constituera un nouveau départ et de nouvelles conquêtes pour l’équipe de Bab Souika.
Ça  casse en cas de nouveau faux pas sur les deux matches et bonjour les dégâts pour le staff technique comme pour un groupe de joueurs qui ont continué à faire fi des efforts consentis par la direction du club tout au long des dernières saisons.
Quatre joueurs récupérés à temps
Nous n’en sommes pas encore là mais toujours est-il que le rendez-vous de vendredi prochain au stade de Radès est venu au bon moment pour le staff technique de l’Espérance ST, Un staff en mesure de compter sur un effectif au grand complet avec la récupération de Mbarki, Chaalali, Bguir et Machani. Outre le retour en forme de Khénissi qui a retrouvé le chemin des filets ET UN Badri qui retrouve progressivement sa forme d’avant le Mondial de Russie.
Il ne sera certes pas facile à Khaled Ben Yahia d’aligner la formation idéale pour remettre à la raison une Etoile SS qui affiche les mêmes intentions, une équipe qui ne viendra sûrement pas à Radès pour accomplir une simple formalité.
Toujours faut-il que, côté responsables étoilés (pas tous heureusement) cessent de  faire croire que les arbitres tunisiens et africains ont souvent contribué aux victoires de l’Espérance ST.
Cela étant, il restera aux « Sang et Or » deux séances d’entraînement à accomplir outre l’habituelle mise au vert de la veille de la rencontre.

Rafik BEN ARFA




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*