Ridha Belhaj : Les démissionnaires de Nidaa Tounes sont des traîtres

Lire sur Kapitalis

C’est à se demander ce qui fait courir Ridha Belhaj, qui perd carrément son sang froid. Pour lui, la démission, le weekend dernier, de 8 députés du bloc Nidaa Tounes est une trahison et un acte contraire aux valeurs politiques.

Le dirigeant nidaïste évoque les démissions de Zohra Driss, Moncef Sellami, Issam Matoussi, Mohamed Rachdi, Ahmed Saidi, Lamia Dridi, Jalel Ghedira et Maroua Bouazzi, qui ont à nouveau pointé la mauvaise gestion du parti par son secrétaire exécutif Hafedh Caïd Essebsi et de ses décisions prises individuellement et sans consulter les instances du parti.

Réagissant à cette vague de démission, M. Belhaj a indiqué, dans un post publié sur son compte Facebook, hier, dimanche 9 septembre 2018, que le départ de ces 8 parlementaires «pour rejoindre le bloc de Youssef Chahed (Coalition nationale, Ndlr) est une atteinte aux valeurs politiques et une trahison des électeurs. Ce n’est pas la première fois qu’ils le font d’ailleurs».

 

Estimant que la situation à laquelle fait face, actuellement, Nidaa Tounes n’est pas désastreuse, Ridha Belhaj, qui avait quitté lui aussi Nidaa Tounes avant d’y revenir, récemment, en courant, a ajouté : «Ce qui se passe aujourd’hui est un remodelage de la scène politique. On assiste à la création de nouveau pôles dont les caractéristiques commencent à apparaître : d’un côté, il y a Ennahdha et Chahed, et de l’autre, il y a Nidaa, Machrou et une importante partie de la famille progressiste».

E. B. A.

Moncef Sellami : Hafedh Caïd Essebsi est pire que les Trabelsi

Nidaa Tounes : Un bateau dans la tempête avec un forcené à la barre

L’article Ridha Belhaj : Les démissionnaires de Nidaa Tounes sont des traîtres est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*