Mariage d’une musulmane avec un non-musulman : La « fatwa » de Layouni

Lire sur Kapitalis

Me Fathi Layouni, maire de la ville du Kram, élu grâce aux voix des électeurs du parti islamiste Ennahdha, a annoncé avoir donné des instructions aux chargés de l’état civil de sa mairie de ne pas marier une musulmane à un non-musulman.

Expliquant les raisons de cette décision, M. Layouni a indiqué, lors d’une conférence de presse, aujourd’hui, jeudi 16 août 2018, à Tunis, organisée à l’initiative de la Coordination nationale du Coran, de la Constitution et du Développement équitable (CCCDE), que pour célébrer un mariage entre une musulmane avec un non-musulman, le chargé de l’état civil doit demander au futur mari de fournir un document prouvant qu’il s’est converti à l’islam.

Le document auquel fait référence le maire du Kram est fourni par l’institution «Al-Ifta» relevant du ministère des Affaires religieuses, et ce après que le concerné ait prononcé, en présence du mufti de la république, la « chahada », ou la profession de la foi musulmane, et répondu à quelques questions relatives aux préceptes de l’islam.

Cette déclaration de Me Layouni est d’autant plus surprenante qu’elle fait fi de l’abrogation, le 14 septembre 2017, de la fameuse circulaire n°216 de novembre 1973 relative à l’interdiction du mariage d’une musulmane tunisienne avec un non-musulman.

C’est à croire que le nouveau maire vit dans une république à part… Et applique ses propres lois… islamiques.

E. B. A.

Tunisie : Des notaires refusent de marier une musulmane et un non musulman

Mariage avec un non-musulman : La « circulaire 73 » encore en vigueur

L’article Mariage d’une musulmane avec un non-musulman : La « fatwa » de Layouni est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Mariage d’une musulmane avec un non-musulman : La « fatwa » de Layouni

Lire sur Kapitalis

Me Fathi Layouni, maire de la ville du Kram, élu grâce aux voix des électeurs du parti islamiste Ennahdha, a annoncé avoir donné des instructions aux chargés de l’état civil de sa mairie de ne pas marier une musulmane à un non-musulman.

Expliquant les raisons de cette décision, M. Layouni a indiqué, lors d’une conférence de presse, aujourd’hui, jeudi 16 août 2018, à Tunis, organisée à l’initiative de la Coordination nationale du Coran, de la Constitution et du Développement équitable (CCCDE), que pour célébrer un mariage entre une musulmane avec un non-musulman, le chargé de l’état civil doit demander au futur mari de fournir un document prouvant qu’il s’est converti à l’islam.

Le document auquel fait référence le maire du Kram est fourni par l’institution «Al-Ifta» relevant du ministère des Affaires religieuses, et ce après que le concerné ait prononcé, en présence du mufti de la république, la « chahada », ou la profession de la foi musulmane, et répondu à quelques questions relatives aux préceptes de l’islam.

Cette déclaration de Me Layouni est d’autant plus surprenante qu’elle fait fi de l’abrogation, le 14 septembre 2017, de la fameuse circulaire n°216 de novembre 1973 relative à l’interdiction du mariage d’une musulmane tunisienne avec un non-musulman.

C’est à croire que le nouveau maire vit dans une république à part… Et applique ses propres lois… islamiques.

E. B. A.

Tunisie : Des notaires refusent de marier une musulmane et un non musulman

Mariage avec un non-musulman : La « circulaire 73 » encore en vigueur

L’article Mariage d’une musulmane avec un non-musulman : La « fatwa » de Layouni est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*