Les médias appelés à ne pas mêler la justice militaire aux conflits politiques

Lire sur Kapitalis

La direction de la justice militaire (DJM) appelle les médias à ne pas instrumentaliser l’affaire Chafik Jarraya, baron de la contrebande et de la corruption, dans les conflits et les intérêts politiques.

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, mardi 14 août 2018, la justice militaire a précisé ne pas vouloir être mêlée aux différends politiques, en reprochant à certains médias de faire douter sur l’équité du pouvoir judiciaire en usant de la désinformation. Le communiqué ajoute que ces pratiques n’influeront, de toute façon, pas la justice.

«La couverture médiatique de cette affaire s’apparente à une campagne menée contre l’institution judiciaire militaire pour tenter de la mêler dans des conflits politiques», a déploré la DJM, en reprochant notamment à une chaîne télévisée qu’elle n’a pas nommée de tenter de faire douter de l’intégrité de la justice en prétendant que des arrestations dans l’affaire Jarraya ont été arbitraires et que des dossiers ont été fabriqués.

La chaîne en question est Nessma TV, propriété de Nabil Karoui, un ami proche de Chafik Jarraya, qui multiplie les plateaux sur cette affaire et mène une guéguerre contre le gouvernement d’union nationale à son sujet.

Cette chaîne a aussi tenté d’impliquer l’actuel ministre de la Défense dans cette affaire, en diffusant des intox. «Depuis le décret N° 70 /2011 , le système de justice militaire est indépendant, intègre et impartial», ajoute le communiqué.

Y. N.

Affaire Jarraya : Le principal témoin accusé à tort, selon ses avocats

Akremi : L’affaire Laouini est une manœuvre pour faire tomber Chahed

L’article Les médias appelés à ne pas mêler la justice militaire aux conflits politiques est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*