Pourquoi Mehdi Jomâa et Albadil Ettounsi sont-ils inaudibles ?

Lire sur Kapitalis

Mehdi Jomaâ et son parti Albadil Ettounsi, regroupant des technocrates BCBG, ont du mal à exister sur la scène politique tunisienne, où la place est surtout réservée aux bagarreurs et aux cogneurs et à ceux qui crient le plus fort.

L’ancien chef du gouvernement et fondateur du parti Albadil Ettounsi s’est réuni, hier, jeudi 9 août 2018, avec un nombre de compétences et co-fondateurs de son parti dont l’économiste Hédi Larbi, l’expert en énergie Kamel Ben Naceur et l’expert en nouvelles technologies Taoufik Jelassi.

Plusieurs autres compétences nationales indépendantes comme Hakim Ben Hammouda, Najla Harrouche, Mourad Sakli et Saber Bouatiya ont participé à cette réunion pour débattre de la crise politique, économique et sociale à laquelle fait face la Tunisie.

«La réunion était l’occasion pour procéder à une analyse approfondie de cette crise et de présenter les voies de sortie pour sauver le pays», indique un communiqué d’Albadil publié aujourd’hui.

Sans être particulièrement actif, ce parti tente, par des actions ponctuelles, comme celle d’hier, de continuer à exister et de se présenter comme une alternative possible en insistant sur l’idée de faire la politique autrement, avec des programmes et des projets, et de compter surtout sur l’apport des compétences et des technocrates.

Cette démarche ou cette posture a cependant du mal à lui attirer l’attention du grand public et Mehdi Jomaâ a encore du mal à figurer dans le Top 10 des personnalités politiques les plus populaires en Tunisie. Trop lisse ? Peut-être. Mais surtout peu visible et peu audible, étant quasiment absent des médias et ses rares passages ne laissent pas de traces indélébiles.

Doit-il changer de méthode, d’approche et de style de communication ou attendre que les Tunisiens changent eux-mêmes pour appréhender les hommes politiques selon une nouvelle grille d’appréciation, plus axée sur les propositions, les programmes et les idées ?

I. B.

Mehdi Jomaa : Pour un plan Marshall pour l’éducation du 21e siècle

Tunisie-Politique : Mehdi Jomaa en mode donneur de leçons

Mehdi Jomaa prévient contre les menaces à la démocratie

L’article Pourquoi Mehdi Jomâa et Albadil Ettounsi sont-ils inaudibles ? est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*