Marzouk aux 5 députés démissionnaires : Vous serez vite remplacés!

Lire sur Kapitalis

Mohsen Marzouk, secrétaire général de Machrou Tounes, est revenu sur la récente démission de Sahbi Ben Fredj, Leila Chettaoui, Souhail Alouini, Marouan Falfel et Houda Slim du parti.

Le fondateur et secrétaire général de Machrou Tounes a estimé que la position des 5 députés démissionnaires du bloc Al-Horra n’a rien à voir avec une divergence sur le vote de confiance au ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati. Selon lui, les 5 anciens membres du parti voulaient défendre le gouvernement d’union nationale et se préparer pour les élections de 2019.

Mohsen Marzouk fait ici allusion aux rumeurs selon lesquelles le chef du gouvernement, Youssef Chahed, compte se présenter aux présidentielles de 2019 et constituer, à cet effet, un mouvement politique pour porter sa candidature. Il aurait, dans ce cadre, trouvé l’appui de certains anciens membres de Nidaa Tounes, dont Mme Chettaoui et MM. Ben Fredj et Alouini.

«Ils n’avaient aucune raison de quitter le parti. Nous avions l’intention de discuter avec eux pour essayer de trouver une solution. Malheureusement, ce qui se passe aujourd’hui à Machrou n’est pas une première. Regardez ce qui se passe à Al-Massar et Afek Tounes! Certains pensent qu’ils pourront construire quelque chose en détruisant d’autres partis. Et je dis à ces gens : ceux qui détruisent ne pourront jamais bâtir quelque chose! (…) Nous avons certes perdu ces personnes mais ils seront vite remplacées», a-t-il déclaré dans une vidéo publié sur le compte Facebook du parti, hier soir, mardi 7 août 2018.

Notons que Souhail Alouini, l’un des 5 députés démissionnaires de Machrou, a déploré la mauvaise gouvernance du parti où les décisions sont prises de manières verticale et unilatérale.

E. B. A.

Souhail Alouini déplore la mauvaise gouvernance de Machrou Tounes

Machrou : Cinq députés quittent le bloc parlementaire Al-Horra

L’article Marzouk aux 5 députés démissionnaires : Vous serez vite remplacés! est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*