Chahed peut conduire la famille progressiste aux élections de 2019

Lire sur Kapitalis

Leila Chettaoui/Youssef Chahed.

Leila Chettaoui, députée démissionnaire de Machrou Tounes, a estimé que le chef du gouvernement Youssef Chahed est capable de conduire la famille progressiste aux élections de 2019.

De passage à « Midi Show » sur Mosaïque FM aujourd’hui, mercredi 8 août 2018, Mme Chettaoui a indiqué que l’alliance politique en gestation entre les partis Nidaa Tounes et Machrou Tounes a été l’une des raisons qui l’a poussée, elle et ses 4 collègues (Sahbi Ben Fredj, Souhail Alouini, Marouan Felfal et Houda Slim), à quitter le parti de Mohsen Marzouk.

«La dictature règne à Nidaa Tounes et les décisions sont prises de manière unilatérale. Tous le monde sait que Hafedh Caïd Essebsi et son entourage immédiat prennent seuls les décisions. Et il y a ce même problème à Machrou Tounes», a-t-elle déclaré.

Dans un autre contexte, Mme Chettaoui a indiqué que M. Chahed a été le premier à combattre réellement la corruption et à donner l’ordre pour arrêter plusieurs barons de la contrebande, notamment Chafik Jarraya, arrêté en mai 2017 et poursuivi par le tribunal militaire pour trahison, intelligence avec une armée étrangère et atteinte à la sécurité publique.

«Il a également été le premier à dire publiquement que Hafedh Caïd Essebsi a détruit Nidaa Tounes. Il a même tenu tête, courageusement, au président de la république. C’est pour cette raison que je pense que Youssef Chahed peut conduire la famille progressiste pour les élections de 2019», a-t-elle expliqué.

E. B. A.

Jalled : Chahed représente la nouvelle génération des politiciens

Des Nidaistes se rangent du côté de Youssef Chahed

 

L’article Chahed peut conduire la famille progressiste aux élections de 2019 est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*