Décès d’un bébé à Kélibia : Aucune erreur médicale recensée

Lire sur Kapitalis

Selon Mohamed Hédi Souissi, secrétaire général du Syndicat des médecins, des pharmaciens et des dentistes de la santé publique (SMPD), le bébé de 2 ans, mort à l’hôpital de Kélibia, n’a pas été victime d’une erreur médicale.

Dans une déclaration aux médias, hier soir, dimanche 5 août 2018, M. Souissi a expliqué que le rapport d’autopsie a révélé que le médecin ayant traité l’enfant, admis à l’établissement sanitaire suite à une forte fièvre, n’a commis aucune erreur médicale. Il a également exprimé son indignation suite à l’arrestation du médecin et d’une infirmière pour interrogatoire.

«Nous allons nous réunir lundi pour prendre des décisions radicales suite à cette affaire pour protéger les médecins. Désormais, aucun médecin ne sera humilié et n’assumera la responsabilité de tout incident médical. Dans les hôpitaux régionaux, des médecins sont agressés et leurs agresseurs ne sont pas arrêtés et poursuivis», a-t-il déploré.

Le secrétaire général du syndicat a, par ailleurs, indiqué que des individus ont violemment agressé des membres du corps médical et paramédical de l’hôpital de Kélibia suite au décès du bébé.

De son côté, Nabiha Borsali Falfoul, directrice générale au ministère de la Santé, a indiqué aux médias que l’enfant souffrait de problèmes respiratoires et d’une forte fièvre. La piqûre qui lui avait été administrée par le médecin traitant était la bonne vu son état.

E. B. A.

L’article Décès d’un bébé à Kélibia : Aucune erreur médicale recensée est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*