Ciments de Bizerte : Revenus en hausse de 42,26% (2e trimestre 2018)

Lire sur Kapitalis

Les indicateurs d’activité de la Société des Ciments de Bizerte (SCB) relatifs au 2e trimestre 2018 font ressortir une reprise des exportations par voie maritime et ce après une absence de 10 ans.

Ainsi la société a pu exporter 59.005,095 tonnes de clinker générant des recettes à l’export de 4.568.789 dinars tunisiens (DT).

Par ailleurs, les investissements ont porté sur les travaux de génie civil du quai, de modernisation des installations de chargement et de déchargement. Ce qui a permis l’entrée en exploitation du quai après achèvement des travaux d’aménagement à la fin mars 2018

La production du clinker de la société au cours du deuxième trimestre 2018 a connu une régression de -15,76% par rapport à la production de la même période de 2017 suite aux arrêts du four pour entretien. Cette baisse de la production n’a pas affecté le volume des ventes vu que la SCB dispose d’un stock important de clinker.

La production du ciment de la, fin juin 2018, a connu une amélioration de +1,7 % à l’inverse du secteur cimentier tunisien qui a connu une régression de -3%.

Le chiffre d’affaires local de la Société Ciments de Bizerte du deuxième trimestre 2018 a connu une augmentation de +11,98 % comparé à la même période 2017 passant de 15.088.653 DT au 30 juin 2017 à 16.895.760 au 30 juin 2018.

Le chiffre d’affaires global de la société du deuxième trimestre 2018 a connu une amélioration de +42,26% comparé à la même période 2017 passant de 15.088.653 DT au 30 juin 2017 à 21.464.549 au 30 juin 2018 due à la reprise des exportations du clinker soient 59.005,095 tonnes d’une valeur de 4.568.789 DT.

Sachant que la demande nationale des liants du secteur (ciments et chaux) a progressé de 1,7%, les sorties des liants de la SCB ont connu une amélioration de +2,4 % (+7.624,9 tonnes). Les livraisons de ciment et chaux sont passés de 311.225,8 tonnes fin juin 2017 à 318.850,7 tonnes fin juin 2018.

Ainsi, les perspectives de la SCB demeurent bonnes avec l’entrée en exploitation des nouvelles installations du quai au cours du deuxième trimestre 2018 et la reprise des exportations de clinker après signature d’un contrat de 250.000 tonnes d’une part et les déchargements du pet coke à travers les nouvelles installations de déchargement pour certaines cimenteries, en effet trois navires à titre d’essai avec un tonnage total d’environ 25.000 tonnes ont été déchargés au cours du mois de juin 2018.

Il est à noter que la société a obtenu des crédits à moyen et long terme nécessaires pour le financement de son programme de mise à niveau II (PMN II) et de certains projets d’accompagnement et que les contrats de crédits, servant pour le financement du reliquat des projets suscités, ont été signés.

En ce qui concerne les crédits à court terme pour préfinancement des stocks, ils seront honorés à leurs échéances quoiqu’il reste envisageable de les renouveler pour une période supplémentaire.

Pour le troisième trimestre 2018, la société table sur une augmentation sensible de la production de clinker et de ciment suite aux travaux de maintenance annuelle ce qui permettra de subvenir à la demande locale et le développement de l’export.

Après dix ans d’absence, la SCB renoue avec l’exportation par la voie maritime à travers son quai et ce par le chargement des navires à destination du Cameroun, de l’Italie et de la Côte d’Ivoire. En effet, le jeudi 29 mars 2018 a marqué la reprise des exportations juste après la fin des travaux des nouvelles installations de chargement des navires.

Par ailleurs, il est à signaler qu’une fois toute l’installation, chargement et déchargement, réceptionnée provisoirement, la SCB mettra le cap vers l’exportation, verra sa part de marché sur le marché local des liants (ciment et chaux) se développer et reprendra sa valeureuse activité de déchargement de coke pour de nombreuses cimenteries du secteur.

Avec l’entrée en exploitation de ce projet, la SCB contribuera à éponger l’actuel excédent national de clinker et aidera à minimiser les coûts de surestarie enregistrés par les confrères cimentiers lors de leurs opérations d’importation de coke.

Ainsi donc, la SCB s’achemine vers l’achèvement de son programme d’investissement décidé dans son programme de mise à niveau et s’oriente vers un avenir meilleur sur tous les plans.

Source : communiqué.

L’article Ciments de Bizerte : Revenus en hausse de 42,26% (2e trimestre 2018) est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*