Nidaa : Belhaj annonce son retour, Marzouk ouvert à une alliance

Lire sur Kapitalis

Ridha Belhaj, Mohsen Marzouk et Hafedh Caïd Essebsi: Nous nous sommes tant… détestés !

Ridha Belhaj a annoncé sa démission en tant que coordinateur général du mouvement Tounes Awalan pour retourner à son ancien parti, Nidaa Tounes. 

Dans une déclaration accordée à Mosaïque FM hier soir, mercredi 18 juillet 2018, l’ancien chef du cabinet du président de la république, Béji Caïd Essebsi, a annoncé sa décision de revenir à Nidaa dans le but d’aider à restructurer le parti afin qu’il puisse retrouver sa force d’antan et créer un équilibre sur la scène politique, aujourd’hui outrageusement dominée par le parti islamiste Ennahdha.

«Au sein de Nidaa Tounes, il y a encore des concertations pour répartir les responsabilités et permettre aux dirigeants d’être impliqués dans les décisions. En ce moment, il y a deux visions pour permettre à Nidaa Tounes de retrouver sa force. Certains pensent qu’il serait préférable de faire revenir les anciens dirigeants, tandis que d’autres préconisent des alliances avec d’autres partis», a-t-il déclaré.

Mohsen Marzouk, co-fondateur de Nidaa Tounes, qui avait quitté ce parti pour fonder Machrou Tounes, dont il est le secrétaire général, a indiqué, pour sa part, sur les ondes de la même radio, que son parti est ouvert à tous les courants de Nidaa pour mettre en place une alliance et non établir une fusion.

En d’autres termes, M. Marzouk est prêt à collaborer avec la partie encore fréquentable de Nidaa, et non avec les mercenaires qui l’ont rejoint quand il a été vidé par les démissions en chaîne de ses dirigeants.

Retour au bercail ou alliance, toutes ces manœuvres semblent n’avoir qu’un seul but : contrer le chef du gouvernement Youssef Chahed, empêcher qu’il prenne le contrôle de Nidaa et contrarier ainsi ses ambitions présidentielles, sachant qu’il est depuis plusieurs mois la personnalité politique la plus populaire en Tunisie, avant même le président Béji Caïd Essebsi, qui en conçoit désormais, lui aussi, quelque jalousie.

Pour dire les choses plus clairement: la machine à perdre est déjà en marche au sein de Nidaa Tounes pour le grand bonheur de son adversaire devenu son allié obligé: Ennahdha.

E. B. A.

Nidaa Tounes : Raouf Khammassi et Ons Hattab ne savent plus qui soutenir

L’article Nidaa : Belhaj annonce son retour, Marzouk ouvert à une alliance est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*