Vers le rapatriement en Tunisie de Sumaida, ancien agent du Mossad

Lire sur Kapitalis

Les autorités d’Ottawa estiment que le Tuniso-irakien Hussein Ali Sumaida, ancien agent double pour le compte d’Israël et de l’Irak «ne sera pas en danger s’il est déporté en Tunisie».

Selon l’avocate du gouvernement Judy Michaely, citée par les médias canadiens, Sumaida (53 ans) peut être déporté en Tunisie, parce que «personne ne se souviendra de son passé lointain et que le régime actuel a fait des efforts pour contrer le recours à la torture contre les détenus», a-t-elle indiqué hier, lors du procès.

Ce citoyen irako-tunisien était, dans les années 1980, informateur des services de renseignements irakiens (Mukhabarat« ) sous Saddam Hussein, ainsi que du Mossad, l’agence de renseignement israélienne. En 1990, il a fui au Canada où il a demandé l’asile estimant être en danger de mort en Irak et en Tunisie.

Mais la justice canadienne a décidé en 2005 de le rapatrier en Tunisie où il ne passera que quelques 12 mois : il est retourné à Toronto en transitant par Amsterdam, sous une fausse identité. Hussein Ali Sumaida assure avoir été torturé et menacé en Tunisie et a de nouveau demandé l’asile au Canada.

Après des années de procès, les autorités pensent que le Tuniso-irakien peut retourner en Tunisie, sans risque, expliquant que «les conditions des droits de l’homme dans ce pays ont changé».

Y. N.

L’article Vers le rapatriement en Tunisie de Sumaida, ancien agent du Mossad est apparu en premier sur Kapitalis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*