Hafedh Caïd Essebsi menace de sanctions certains dirigeants du Nidaa

Le directeur exécutif du mouvement Nidaa Tounès s’en est pris, mercredi 11 juillet 2018, à ‘’une minorité de membres de l’instance politique du mouvement, une dizaine tout au plus sur un total de 32, qui a osé s’attribuer des positions relevant de Nidaa’’.

De telles positions, a-t-il dit, ‘’n’engagent que cette minorité qui a choisi de tourner le dos aux positions officielles du parti, au service d’intérêt et calculs étriqués, dans le but de disperser le mouvement et de l’affaiblir sur l’échiquier politique’’.

‘’Le mouvement considère que cette minorité est en train de faire un travail de sabotage manifeste’’, ajoute le directeur exécutif de Nidaa Tounès dans un communiqué, affirmant que le parti s’oriente vers des procédures disciplinaires à son encontre et que ‘’tous ses actes sont nuls et non avenus et n’engagent en rien le mouvement Nidaa Tounès’’.

Onze dirigeants de Nidaa Tounès avaient publié, dans l’après-midi d’hier, une déclaration annonçant la tenue du congrès national du parti les 29 et 30 septembre 2018, et la désignation d’Ons Hattab, comme porte-parole officielle du parti, en remplacement de Mongi Harbaoui.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*