Ouverture, demain, du festival Manarat du cinéma méditerranéen

Lire sur Kapitalis

Le festival du cinéma méditerranéen Manarat propose à partir de demain, lundi 9 juillet 2018, et jusqu’au 15 du même mois, plus de 50 projections.

Organisé par le Centre national du cinéma et de l’image (CNCI), l’Institut français de Tunisie (IFT), en partenariat avec le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC, France), ce festival met à l’honneur la créativité et surtout la vitalité du cinéma sur les deux rives de la Mare Nostrum.

Chiraz Laatiri.

Annoncé lors d’une conférence de presse tenue mardi 3 juillet, au siège de la Biat, Manarat est le nouveau-né des manifestations cinématographiques tunisiennes qui proposera des projections dans plusieurs plages de la Tunisie et quelques salle de la capitale dont l’Agora, la Cité de la Culture, l’IFT, Ciné Mad’art, Alhambra. Il y aura aussi des projections gratuites, tous les soirs, sur les plages de La Goulette, La Marsa, Hammam-Lif, Nabeul, Bizerte et dans d’autres cités balnéaires.

En parlant de cette manifestation Chiraz Laatiri, directrice du CNCI, a fait savoir que Manarat est étroitement lié à une forte et solide coopération entre le CNCI, le CNC et I’IFT. Son lancement, vient couronner une longue liste d’initiatives dont la création du Fonds de coproduction tuniso-français.

Manarat, mettra en avant les films en leur consacrant une section compétitive, des hommages, des projections publiques gratuites sur les plages et des forums pour les échanges entre les artistes, les entrepreneurs culturels et le public.

Dora Bouchoucha, directrice artistique du festival. 

Le festival accueillera, et c’est là une première, des rencontres professionnelles de haut niveau sur les enjeux en matière de coopération et de coproductions, en l’occurrence grâce à la présence de membres des EFADS et des CNC des pays arabes ainsi que les représentants de la commission européenne du programme média et du conseil de l’Europe/Eurimage.

À l’occasion, un protocole d’accord entre six centres de cinéma arabe : la Tunisie, le Maroc l’Algérie, la Palestine, la Jordanie et le Liban, sera signé dans le but de créer The Arab film Institutes commission, qui sera l’espace idoine pour débattre des préoccupations majeures des cinémas arabes.

Manarat aura pour objectif de faire découvrir au public tunisien des cinématographies méditerranéennes. C’est un véritable événement populaire grâce à des projections gratuites sur les plages à Tunis et dans d’autres régions.

Ce festival d’un nouveau genre se distingue aussi par sa volonté de construire une plateforme professionnelle réunissant tous les représentants institutionnels et des personnalités du cinéma autour d’échanges entre pays ayant la Méditerranée en partage.

I. B.

Manarat : Nouveau festival de cinéma méditerranéen en Tunisie

L’article Ouverture, demain, du festival Manarat du cinéma méditerranéen est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*