Le limogeage de Lotfi Brahem, ‘’fruit du chantage’’ d’ennahdha, selon Ridha Belhaj

Le coordinateur du parti ‘’La Tunisie d’abord’’, Ridha Belhaj, a dénoncé, mercredi 13 juin 2018, ‘‘une campagne de presse destinée à salir le ministre de l’Intérieur limogé Lotfi Brahem et à l’accuser d’avoir ourdi une conspiration avortée sur la foi d’un article de presse publié en France’’.

‘’Une partie de l’entourage de Youssef Chahed est derrière cette campagne’’, a affrmé Ridha Belhaj dans une déclaration à Jawhara FM, prêtant à l’ancien conseiller de presse du chef du gouvernement, Mofdi Mseddi de s’être déplacé spécialement en France pour ‘’remplir cette mission’’. ‘’Il est pour quelque chose dans la campagne de calomnie qui vise aujourd’hui des acteurs de la vie politique’’, a ajouté Ridha Belhaj.

Belhaj a qualifié de ‘’mercenaire’’ le journaliste français Nicolas Beau, auteur de l’article controversé publié sur le site Mondafrique, minimisant la portée de cet article.

Pour lui, l’ancien ministre de l’Intérieur Lotfi Brahem a été démis de ses fonctions ‘’parce qu’il tenait à la neutralité de l’institution sécuritaire et parce qu’il avait réussi à contrer le terrorisme’’, rappelant que le mouvement Ennahdha était contre la présence de Lotfi Brahem à la tête du ministère de l’Intérieur, d’où l’empressement de Youssef Chahed à le limoger après avoir bloqué ses propositions de nominations au ministère de l’Intérieur.

‘’Le limogeage de Lotfi Brahem est le fruit du chantage exercé par le mouvement Ennahdha sur Youssef Chahed, Ennahdha ayant cherché par tous les moyens à déloger Brahem en raison de son attachement à la neutralité de l’institution sécuritaire’’, a encore soutenu Ridha Belhaj.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*