Mongi Harbaoui : Le gouvernement Chahed est officiellement nahdhaoui

Lire sur Kapitalis

Mongi Harbaoui a indiqué que Nidaa Tounes a entamé des concertations avec des partis politiques et des personnalités nationales dans le but de créer une coalition nationale.

Le député et porte-parole de Nidaa a aussi affirmé que le gouvernement d’union nationale conduit par Youssef Chahed est devenu nahdhaoui, par allusion à l’opposition d’Ennahdha à la proposition de changer le chef du gouvernement, faite par Nidaa Tounes et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) dans le cadre des négociations de l’Accord de Carthage 2.

M. Harbaoui a, par ailleurs, pointé du doigt les récentes nominations dans les postes de décision au sein de l’Etat qui servent, selon lui, les intérêts d’Ennahdha.

Le dirigeant nidaiste fait ici allusion à la nomination de Ghazi Jribi, au poste de ministre de l’Intérieur par-intérim, en remplacement de Lotfi Brahem, limogé la semaine dernière.

«La situation économique et sociale en Tunisie ne cesse de se détériorer et tous les indicateurs le confirment, et ce en raison de l’absence du sens de responsabilité et de l’intérêt national (chez les membres de l’actuel gouvernement, Ndlr). La coalition nationale en cours de négociation vise à faire face à cette crise. Elle est devenue non seulement une nécessité mais aussi un devoir national», a-t-il déclaré.

E. B. A.

Tunisie : Ennahdha réaffirme son soutien à Youssef Chahed

Youssef Chahed lâché par les siens, mais pas par Ennahdha

L’article Mongi Harbaoui : Le gouvernement Chahed est officiellement nahdhaoui est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Mongi Harbaoui : Le gouvernement Chahed est officiellement nahdhaoui

Lire sur Kapitalis

Mongi Harbaoui a indiqué que Nidaa Tounes a entamé des concertations avec des partis politiques et des personnalités nationales dans le but de créer une coalition nationale.

Le député et porte-parole de Nidaa a aussi affirmé que le gouvernement d’union nationale conduit par Youssef Chahed est devenu nahdhaoui, par allusion à l’opposition d’Ennahdha à la proposition de changer le chef du gouvernement, faite par Nidaa Tounes et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) dans le cadre des négociations de l’Accord de Carthage 2.

M. Harbaoui a, par ailleurs, pointé du doigt les récentes nominations dans les postes de décision au sein de l’Etat qui servent, selon lui, les intérêts d’Ennahdha.

Le dirigeant nidaiste fait ici allusion à la nomination de Ghazi Jribi, au poste de ministre de l’Intérieur par-intérim, en remplacement de Lotfi Brahem, limogé la semaine dernière.

«La situation économique et sociale en Tunisie ne cesse de se détériorer et tous les indicateurs le confirment, et ce en raison de l’absence du sens de responsabilité et de l’intérêt national (chez les membres de l’actuel gouvernement, Ndlr). La coalition nationale en cours de négociation vise à faire face à cette crise. Elle est devenue non seulement une nécessité mais aussi un devoir national», a-t-il déclaré.

E. B. A.

Tunisie : Ennahdha réaffirme son soutien à Youssef Chahed

Youssef Chahed lâché par les siens, mais pas par Ennahdha

L’article Mongi Harbaoui : Le gouvernement Chahed est officiellement nahdhaoui est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*