Les revenus publicitaires d’internet dépassent ceux de la télévision

Lire sur Kapitalis

Les revenus publicitaires d’internet continueront de grignoter sur ceux de la télévision sur la période 2018-2022. Ce sera en tout cas la tendance dans le monde. La Tunisie suivra (peut-être) avec quelques années de retard.

Selon un rapport de PwC intitulé ‘‘Global Entertainment and Media Outlook 2018-2022’’, les revenus de la publicité sur internet, à l’horizon de 2022, se rapprocheront des 350 milliards de dollars, pendant que les revenus publicitaires de la télévision resteront en dessous des 200 milliards de dollars.

Ce rapport, qui présente des prévisions sur les industries du divertissement et des médias sur les 4 prochaines années, prévoit une baisse progressive de la publicité sur les chaînes de télévision.

Sur la période 2017-2022, le taux de croissance annuel composé des revenus publicitaires sur la télévision est estimé à 2,3%. Sur la même période, le taux de croissance annuel composé des revenus publicitaires d’internet est estimé par PwC à 8,7%.

C’est en 2015 que les revenus publicitaires d’internet ont rattrapé ceux de la télévision, avant de les dépasser en 2016.

Depuis, les revenus publicitaires de la télévision stagnent pendant que ceux d’Internet explosent.

Cette tendance n’est malheureusement pas encore observée en Tunisie où aussi bien les annonceurs que les agences de publicité continuent de privilégier la télévision sur internet dont l’impact, grâce au développement de la mobilité, est de loin plus important.

A ce niveau aussi, notre système médiatique et de publicité reste encore sous-développé. C’est le moins que l’on puisse dire.

I. B. (avec Agence Ecofin).

L’article Les revenus publicitaires d’internet dépassent ceux de la télévision est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*