Abdelaziz Belkhouja: ‘’J’ai reçu des menaces de la part de la présidence du gouvernement’’

L’invité de l’émission ‘’Het Esshih’’ du mardi 12 juin 2018, sur la chaîne Nessma, l’écrivain et activiste politique, Abdelaziz Belkhouja, a déclaré que le gouvernement de Youssef Chahed a prouvé son échec à tous les niveaux, soulignant qu’il avait reçu des menaces de quelques parties de la présidence du gouvernement, après avoir publié les détails sur l’affaire de l’ancien chef de la brigade antiterroriste d’El Gorjani Saber Lajili et l’ancien directeur des services spéciaux au sein du ministère de l’Intérieur, Imed Achour.

Se référant à la situation politique en Tunisie, Belkhouja a souligné que le gouvernement de Youssef Chahed envisage de rester au pouvoir jusqu’en 2019, en dépit de son échec à gérer la situation générale du pays. ‘’Nous avons proposé des solutions, cependant le gouvernement a ignoré toutes les propositions’’, a-t-il lancé.

Belkhouja a déclaré que la solution la plus appropriée pour sortir de la crise politique actuelle est l’engagement du Premier ministre au document de Carthage et sa démission afin que le pays n’entre pas dans une ‘’phase plus dangereuse’’.

Dans le même contexte, l’invité a confirmé que le gouvernement actuel est en train de préparer des dossiers contre les opposants politiques, abandonnant, ainsi, ses fonctions de base qui consistent à faire sortir le pays de la crise économique et sociale comme le stipule le document de Carthage.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*