La Tunisie en Coupe du monde : En finir avec 40 ans d’attente

Lire sur Kapitalis

Jeudi 7 juin 2018, avant d’embarquer pour Krasnodar, où ils joueront l’Espagne, demain samedi 9 juin, pour leur dernier match de préparation avant d’affronter l’Angleterre, 9 jours après à Volgograd, les Tunisiens se sont engagés à faire de leur mieux pour se qualifier au 2e tour de la Coupe du monde en Russie.

Par Hassen Mzoughi

Les Tunisie auront fort à faire face à l’Angleterre, la Belgique et le Panama dans le Groupe G. Optimistes à souhait, ils se voient en mesure de réussir le challenge de franchir le premier tour, exploit que leurs aînés n’ont jamais réussi à réaliser lors de leurs 4 précédentes participations à cette joute planétaire, en 1978, 1998, 2002 et 2006.

Le moral est au beau fixe

La Tunisie tentera surtout d’en finir avec 40 ans d’attente et remporter sa deuxième victoire en Coupe du Monde après son succès resté historique 3-1 face au Mexique lors de la Coupe du Monde 1978 en Argentine.

«Il est important que l’équipe soit au top pour remplir son contrat, surtout après avoir atteint un bon niveau lors des qualifications et des matches amicaux», a déclaré le gardien Aymen Mathlouthi dans une intervention télévisée. «Le moral est au beau fixe, d’autant que la sélection reste invaincue en éliminatoires mais aussi lors des 4 derniers matches de préparation», a ajouté celui qui aura perdu l’espoir de jouer en Russie après avoir été le gardien inamovible de la sélection pendant les qualifications.

«Jouer en Coupe du Monde est un honneur, mais nous allons tenter un exploit en nous qualifiant pour le deuxième tour. Le test face à l’Espagne sera un excellent rodage avant d’affronter l’Angleterre, notre adversaire pour le second tour», a déclaré, de son côté, Ferjani Sassi.

Eviter de perdre contre l’Espagne

Son coéquipier Fakhreddine Ben Youssef insiste sur la nécessité de ne pas perdre samedi face à l’Espagne: «Ainsi l’équipe de Tunisie restera invaincue. On a engrangé de la confiance et nous sommes prêts à commencer notre campagne contre l’Angleterre, le match-clé si nous voulons aller de l’avant dans le tournoi».

Le sélectionneur Nabil Maaloul est évidemment sur la même longueur d’onde : «On a été bons lors des derniers matches de préparation. Je n’ai pas peur et j’ai confiance dans la capacité des joueurs à réussir d’excellentes choses et à faire plaisir aux supporteurs tunisiens.»

Croisons donc les doigts pour lui et ses protégés, qui portent les espoirs de 11 millions de supporteurs dont le cœur commence déjà de battre à l’heure russe.

Rappelons que la Tunisie entamera sa campagne contre l’Angleterre le 18 juin avant de se mesurer à la Belgique puis au Panama.

La Tunisie, première sélection africaine arrivée en Russie

Demain en amical face à l’Espagne : La Tunisie doit resserrer derrière !

L’article La Tunisie en Coupe du monde : En finir avec 40 ans d’attente est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*