Dans la Tunisie intérieure, rares sont ceux qui ont assez d’espoir pour voter

1 mai 2018 Bassam Bounenni 0

Etudiant issu d’une famille modeste, Karim, 20 ans, veut croire à la volonté de certains candidats aux municipales du 6 mai de « servir » sa ville de Kasserine. Mais dans la Tunisie intérieure délaissée, rares sont ceux qui partagent son optimisme. http://www.jeuneafrique.com/556348/politique/dans-la-tunisie-interieure-rares-sont-ceux-qui-ont-assez-despoir-pour-voter/…