Tunisie : Malgré l’interdiction, la manifestation des non-jeûneurs maintenue

Lire sur Kapitalis

Le ministère de l’Intérieur n’a pas autorisé les non-jeûneurs («fattaras») à organiser une manifestation, dimanche 27 mai 2018, à 14h, devant le ministère du Tourisme et de l’Artisanat, au centre-ville de Tunis, pour différentes raisons.

C’est ce qu’a indiqué l’Association des libres penseurs (ALP), organisatrice de cet événement baptisée «#Mouch bessif» (Pas de contrainte), dans un communiqué publié mercredi 23 mai, en précisant que le département de l’Intérieur l’a contactée pour l’informer que la manifestation des non-jeûneurs, souhaitant exprimer leur colère contre la fermeture des cafés et des restaurants pendant la journée durant le jeûne de ramadan, est non autorisée, décision que l’association considère comme anti-constitutionnelle et une violation de la liberté d’expression.

L’ALP, qui oeuvre à la promotion de la laïcité en Tunisie conformément à l’article 6 de la constitution de 2014, a, par ailleurs, annoncé que la manifestation en question se tiendra à la même date et à la même heure et a aussi appelé les Tunisiens à venir en masse pour y prendre part.

Notons que le ministre de l’Intérieur, Lotfi Brahem, a fermement défendu l’application de la circulaire Mzali de 1981, qui interdit l’ouverture des cafés et des restaurants durant les horaires de jeûne de ramadan, en expliquant que les minorités religieuses doivent respecter le jeûne de la majorité musulmane durant le mois saint.

E. B. A.

Jeûneurs et non-jeûneurs : L’erreur du ministre Lotfi Brahem

Ramadan : Les non-jeûneurs vont manifester contre la fermeture des cafés

L’article Tunisie : Malgré l’interdiction, la manifestation des non-jeûneurs maintenue est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*