IVD : Bensedine doit remettre ses rapports et s’en aller !

Lire sur Kapitalis

Youssef Chahed, chef du gouvernement, a adressé une correspondance à Sihem Bensedrine, présidente de l’Instance Vérité et Dignité (IVD), en date du mardi 22 mai 2018, l’appelant à mettre fin aux travaux de cette instance.

La présidence du gouvernement a demandé à l’ex-présidente de l’IVD de remettre aux 3 présidences (de la république, du parlement et du gouvernement) ses rapports administratif et financier et de mettre fin aux travaux de l’Instance d’ici la fin du mois en cours, étant donné que son mandat de 4 années a déjà pris fin officiellement le 30 avril dernier.

Il est à rappeler, dans ce contexte, que l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) avait rejeté, en mars dernier, la décision de l’IVD de prolonger son mandat d’une année supplémentaire, à une très forte majorité des voix (68 contre, 2 abstentions et 0 pour).

Fidèle à sa réputation de hors-la-loi, qui se considère au-dessus de l’Etat et des lois de la république, Mme Bensedrine a continué à narguer la représentation nationale et à poursuivre les travaux de l’Instance, comme si elle était en mesure d’achever en quelques mois, d’ici la fin décembre 2018, ce qu’elle n’avait pas pu terminer en 4 ans, malgré tous les moyens matériels et humains qui ont été mis à sa disposition.

Si le processus de justice transitionnelle en Tunisie a pratiquement échoué et n’a réalisé aucune avancée notable, cet échec est l’unique réalisation de Mme Bensedrine qui n’a réussi qu’à diviser les Tunisiens et les opposer les uns aux autres, alors qu’elle était censée les… réconcilier et rétablir la concorde nationale.

Il faut dire que le choix de cette dame, imposée par le parti islamiste Ennahdha dont elle est proche (voire l’obligée), était dès le départ très mauvais. Egocentrique, autoritaire et n’écoutant personne parmi ses collaborateurs, elle a, par son comportement hautain, poussé plusieurs membres de l’Instance à démissionner. Ne sont restés, à la fin, à ses côtés, que les béni-oui-oui et les opportunistes attachés aux privilèges matériels liés à leur position de membres de l’IVD.

E. B. A.

Tunisie : L’Assemblée vote contre la prolongation du mandat de l’IVD

Jendoubi : L’IVD est composée d’islamistes et de sympathisants d’Ennahdha

L’article IVD : Bensedine doit remettre ses rapports et s’en aller ! est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*