‘Dino’ Maamria : Le dilemme d’un coach tunisien exerçant en Angleterre

Lire sur Kapitalis

Noureddine ‘Dino’ Maamria, un citoyen tunisien entraîneur du Stevenage FC, équipe de la League 2 anglaise, éprouve la plus grande difficulté à choisir entre les Aigles de Carthage et les Trois lions…

Par Marwan Chahla

Né le 26 mai 1971 à Gafsa, Noureddine Maamria, surnommé ‘Dino’ depuis le début de sa carrière de footballeur professionnel en Angleterre, en 1996, se trouve confronté au terrible choix entre son pays d’origine, la Tunisie, et celui qu’il a adopté il y a 22 ans, l’Angleterre. Cette semaine, il a avoué au site sportif britannique ‘‘Sky Sports’’  qu’il n’arrive toujours pas à déterminer quelle sélection nationale il soutiendra le lundi 18 juin prochain, date de la rencontre Tunisie vs Angleterre à Volgograd: l’équipe de son pays natal, où il a appris à taper dans le ballon rond et remporter la Coupe de Tunisie 1993-94 avec l’Avenir sportif de la Marsa (le 26 juin 1994, contre l’Etoile sportive du Sahel), ou la sélection de son pays d’adoption, qui l’a vu louer ses services à près d’une dizaine de clubs anglais, en tant qu’attaquant, jouer plus de 260 matches, marquer plus de 80 buts, gravir les échelons pour devenir entraîneur professionnel de trois équipes, depuis 2007, et servir, depuis le 20 mars dernier, en tant que coach du Stevenage Football Club, une formation de la League Two anglaise (D4)…

Même s’il n’a pas vraiment résolu ce choix problématique, ‘Dino’ Maamria semble pour l’instant préférer botter en touche, ou couper la poire en deux, en déclarant: «J’aimerais tant que l’Angleterre remporte le Mondial 2018 et que la Tunisie passe au second tour de cette Coupe du monde», ajoutant que, «depuis le jour où le tirage au sort [du 1e décembre 2017, ndlr] a décidé que l’Angleterre rencontrera la Tunisie le 18 juin 2018, je n’ai pas cessé de poser la question à mon fils Leo qui des Trois lions ou des Aigles de Carthage souhaiterait-il voir remporter cette confrontation. A chaque fois, mon petit bonhomme me répond ‘j’aimerais bien qu’ils gagnent tous les deux.’ Et moi, à chaque fois, de lui expliquer qu’ils ne peuvent pas gagner tous les deux et qu’il faut qu’il y ait un gagnant et un perdant…»

‘Dino’ Maamria a joué avec près d’une dizaine de clubs anglais.

Les sentiments –son attachement pour son pays d’origine et sa reconnaissance envers son pays d’adoption– mis à part, Noureddine Maamria estime que l’Angleterre a des chances sérieuses: «Je pense que, pour cette Coupe du monde, les Trois lions sont dans une forme et une préparation superbes et qu’ils seront difficiles à battre –par la Tunisie, la Belgique ou n’importe quelle autre équipe…»

Cette confiance qu’il place en l’Angleterre, ‘Dino’ Maamria la tient, en tant que technicien, du fait qu’il ait connu personnellement Gareth Southgate, en 2015, et qu’il ait suivi de très près la carrière du coach anglais: «Gareth est en train de faire un très bon travail. Avec lui, notre football [celui des Trois lions, ndlr] a beaucoup changé. Désormais, l’équipe d’Angleterre est plus solidaire et mieux organisée (…) Notre rythme de jeu est plus soutenu. Nous sommes plus offensifs, surtout avec des attaquants comme Harry Kane et Jamie Vardy…»

Mondial 2018 : Les 23 sélectionnés de l’équipe d’Angleterre

Mondial 2018 : Les paris déjà ouverts sur le match Tunisie-Angleterre

Selon ‘‘The Guardian’’ : Wahbi Khazri envoie un avertissement à l’Angleterre

L’article ‘Dino’ Maamria : Le dilemme d’un coach tunisien exerçant en Angleterre est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*