Lotfi Bouchnak invité d’honneur des poètes arabes

Le ténor de la chanson arabe Lotfi Bouchnak était le samedi 12 mai 2018,  la vedette incontestée de la cérémonie de clôture des journées poétiques dédiées au regretté Mahjoub Ayari organisées par  l’Association des Amis de la Bibliothèque et de ses partenaires du tissu associatif  avec le concours  de l’Association de la sauvegarde de la ville de Nabeul et du ministère de la Culture.Le public présent en nombre respectable à Dar Nabel, siège de l’Association pour la Sauvegarde de la Ville de Nabeul s’est délecté en écoutant Bouchnak d’abord réciter des vers de poésie à chaque fois qu’il devait remettre un certificat de remerciement à un des poètes participants venus des quatre coins du monde arabe, ensuite chanter un morceau d’anthologie tout en étant drapé de la « abaya » typique de l’Irak. L’osmose entre poètes, chanteur et public averti a bien pris. Les ovations bien nourries et les photos et selfies avec l’artiste en sont le témoignage le plus évident. Ce grand maître enchanteur nous a présenté un répertoire riche, dont la musique allie puissance et légèreté. Ses  interprétations étaient plaintives et fortes, aptes à faire passer leur message à la perfection. Comme à l’accoutumée, la prestation de Bouchnack a fonctionné comme une belle toile agrémentée de la profondeur du verbe et de la mélodie. Sa  voix, fragile et majestueuse a ébloui ses fans, venus l’applaudir à chaque tube. Ses touches  expriment des tableaux multicolores, une sensibilité et des couleurs d’ici et d’ailleurs avec des influences parfois mystiques, appréciées par l’assistance. Chaque note raconte une histoire. Dans un seul morceau, on écoute différentes facettes de cette musique arabe. Lotfi chantait avec tellement d’énergie. Il a  pu développer rapidement une complicité avec son public en faisant  bouger  ce soir toute cette marée humaine. Le courant semble passer. Un mélange de tarab et de poésie.Ce soir là,  Lotfi   à la voix puissante et à la prestance remarquée, a subjugué le public avec ses célèbres chansons transportant en même temps l’assistance dans le monde magique du « tarab » tout en belles sonorités.  . Voix juste et authentique, il a préféré dépoussiérer le patrimoine musical tunisien pour l’enrichir. A son actif, plusieurs expériences qui témoignent de son attachement au patrimoine tunisien et oriental . Par son charisme, son énergie et la qualité de sa prestation scénique, il  a rapidement conquis le public. Il  faisait ce soir le tour de ses grands succès. Il étonne et impressionne lorsqu’il chantait  un cocktail de ses chansons. Soucieux d’une parfaite communication, l’artiste a tenu aussi à chanter à la demande de ses fans ses grands succès. Vieux et adultes connaissant bien  ses chansons ne cessent tout au long du concert de lui donner la mesure. Le public enivré adhère et n’arrête de participer à cette fête musicale et poétique

 Kamel Bouaouina




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*