Un Tunisien dévoile un laboratoire Saoudien corrompu

Au mois de Décembre dernier,Moez Sdiri, directeur de ventes dans un laboratoire de médicaments saoudien, s’est rendu compte que le laboratoire mère en Arabie Saoudite avait retiré un médicament du marché tout en continuant l’exportation de ce dernier en Tunisie. Suite à ce constat, il a alerté les parties responsables en Tunisie qui ont retiré le médicament sur le champ.

Il a insisté dans une déclaration accordée à MosaiqueFm dans l’émission « Sbeh Ennes » le Mercredi 16 Mai 2018 sur le fait que l’administration responsable de la distribution en Tunisie n’avait pas été notifiée par le laboratoire saoudien du retrait. C’était par pur hasard qu’il avait découvert cette suspension au mois de Février. 

Il l’avait payé très cher: Il avait reçu une mise en garde orale et une autre écrite ainsi qu’une menace de licenciement afin de garder le silence, a t-il poursuivi. Sauf qu’il avait ensuite contacté l’administration responsable  de la santé et des médicaments en Tunisie qui sont intervenus rapidement pour arrêter l’importation du médicament et le retirer de toutes les pharmacies ce qui a été à l’origine de son licenciement immédiat. En effet, le laboratoire n’avait pas présenté d’excuses aux autorités tunisiennes pour cette erreur délibérée, selon ses dires.

Moez Sdiri trouve que ce genre d’incident va dissuader les responsables qui voudront dévoiler des opérations de corruption car ils auront peur de se retrouver dans la rue et clôt par dire que le médicament a été retiré du Maroc au mois de Mars après avoir fait beaucoup de bruit.
 




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*