Un takfiriste nargue les camarades du soldat martyr Ahmed Saïdi

Lire sur Kapitalis

Caporal Ahmed Saïdi.

La police a arrêté hier soir, dimanche 15 avril 2018, un takfiriste qui a qualifié les forces armées et sécuritaires de « taghout » (mécréants), lors de l’enterrement du soldat Saïdi, tué à Kasserine.

Le takfiriste s’était faufilé dans la foule, au cimetière Cheikh Hedi au Sers (Kef), jeudi dernier, lors de l’enterrement du soldat Ahmed Ben Mustapha Saïdi, tué, la veille, dans des affrontements entre les forces de l’armée nationale et des  terroristes retranchés à Djebel Mghila à Kasserine.

L’extrémiste religieux avait insulté les camarades du martyr et traité les forces armées et sécuritaires de « taghout » (terme qui, dans la bouche des extrémistes religieux, équivaut à un appel au meurtre), avant de prendre la fuite. Il a été pourchassé mais a pu disparaître dans la nature.

Reconnu par des soldats, originaires du Sers, un mandat de recherche a été émis à son encontre. Il sera arrêté au domicile de son frère au Denden, à l’ouest de Tunis.

Y. N.

Terrorisme-Kasserine : Décès du caporal Ahmed Saïdi des suites de ses blessures

L’article Un takfiriste nargue les camarades du soldat martyr Ahmed Saïdi est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*