Tunisie-Imed Hammami : La Pharmacie centrale a besoin de sang neuf

Lire sur Kapitalis

Le ministre de la Santé, Imed Hammami, a indiqué que le limogeage du Pdg de la Pharmacie centrale de Tunisie (PCT), Moez Lidin Allah Mokadem, vient suite aux suspicions de corruption au sein de l’établissement.

Selon M. Hammami, la PCT a besoin de sang neuf pour s’adapter aux besoins et aux attentes des Tunisiens, étant donné que, depuis quelques jours, des citoyens tirent la sonnette d’alarme et parlent d’une pénurie de certains médicaments.

«Nous sommes en train de combattre la corruption au sein du ministère de la Santé et de la Pharmacie centrale. Les dossiers de corruption ont été envoyés à la justice. Le département fait en ce moment des investigations sur un grand dossier de corruption au sein de la Pharmacie centrale», a indiqué le ministre de la Santé dans une déclaration aux médias, aujourd’hui, vendredi 13 avril 2018.

Imed Hammami n’a, par ailleurs, pas indiqué si Aymen Mekki a réellement succédé à Moez Lidin Allah Mokadem au poste de Pdg de la PCT.

Notons que c’est le secrétaire général du syndicat de la base de la PCT, Sofiene Dellagi, qui a annoncé, dans une déclaration aux médias, hier, que Moez Lidin Allah Mokadem a été limogé et remplacé par Aymen Mekki, justifiant ce limogeage par des suspicions de corruption, une pénurie de certains médicaments et la perturbation dans la distribution de certains autres.

Ce que M. Hammami aurait dû aussi nous expliquer c’est pourquoi ce limogeage a été annoncé par un responsable du syndicat de la PCT et non par la tutelle.

Par ailleurs, et quand on sait que M. Mokaddem est à la tête de la PCT depuis un laps de temps plutôt court, alors que la corruption au sein de l’entreprise publique dure depuis au moins les années 1990, on est en droit de se demander si ce dernier n’a pas été sacrifié comme un bouc émissaire pour cacher des affaires autrement plus graves.

Et si M. Hammami a limogé M. Mokaddem pour nommer à sa place un membre de son parti, le mouvement islamiste Ennahdha ? On ne demande qu’à être démenti…

Il se passe des choses pas très orthodoxes (pardon, islamiques) au ministère de la Santé dirigé par un ministre qui a triché dans les examens !

E. B. A.

Santé : Le Pdg de la Pharmacie centrale de Tunisie limogé

Imed Hammami ou la dignité bafouée de l’Etat et de l’Université

L’article Tunisie-Imed Hammami : La Pharmacie centrale a besoin de sang neuf est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*