Paris : hommage posthume à Taieb Louhichi

L’association ‘’Cinéma tunisien’’ a rendu hommage jeudi 12 avril 2018 à la mémoire du cinéaste tunisien Taieb Louhichi, par la projection de son premier long-métrage du cinéaste, ‘’L’ombre de la terre’’, au cinéma La Clef à Paris.

Le film est sorti au début des années 80. ‘’L’ombre de la terre’’ retrace le quotidien des nomades du Sahara tunisien et fait la lumière sur l’exode rural et l’exil ainsi que la place qu’occupe la femme dans la famille nomade.

Victime d’un accident de la route en 2006, Taïeb Louhichi avait perdu l’usage de ses jambes. Le 21 février 2018, le monde cinématographique tunisien vait perdu en lui une de ses icônes, l’un des pionniers du cinéma tunisien.

La projection du film a été suivie par un débat. Selon certains, une génération qui a subi l’exil. ‘’ En fixant, à la fin du film, la caméra sur un cercueil suspendu au milieu du port de marchandises de Radès, le réalisateur met le projecteur sur la non réussite des migrants qui rentrent dans leur pays à la fin de leur vie dans un cercueil ‘’.

Malgré son grave accident et son état de santé, Louhichi n’avait pas cessé de réaliser des films. Son dernier long métrage produit en 2017 ‘’ La rumeur de l’eau’’ a été projeté en posthume.




1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*