Santé : Le Pdg de la Pharmacie centrale de Tunisie limogé

Lire sur Kapitalis

Imed Hammami, ministre de la Santé, a limogé le Pdg de la Pharmacie centrale de Tunisie (PCT), Moez Lidin Allah Mokadem, et a nommé Aymen Mekki pour lui succéder.

C’est ce qu’a indiqué le secrétaire général du syndicat de base de la PCT, Sofiane Dellagi, dans une déclaration au journal en langue arabe « Akher Khabar« , aujourd’hui, jeudi 12 avril 2018, en précisant que cette décision vient suite aux suspicions de corruption entourant actuellement la Pharmacie centrale, ainsi qu’à la pénurie et à la perturbation de distribution de certains médicaments.

M. Dellagi a également indiqué qu’un communiqué officiel sera ultérieurement publié pour annoncer le limogeage de Moez Lidin Allah Mokadem.

Rappelons que l’ancien Pdg de la PCT avait été convoqué, le 6 avril courant, par la commission parlementaire de la santé pour être entendu sur la question de la pénurie de certains médicaments. Mais il ne s’est pas présenté à cette audition sous prétexte qu’il n’a pas le droit de parler devant les députés d’un tel sujet touchant à la sûreté de l’Etat (sic!).

Rappelons aussi que le syndicat de base de la PCT a indiqué que les réserves nationales en médicament est de 50 jours assurant que la Pharmacie centrale a une dette de 289 millions de dinars tunisiens (MDT) envers ses fournisseurs étrangers qui, de leurs côtés, menacent d’arrêter les  livraisons.

Cette info mérite un petit commentaire pour constater l’état de délabrement auquel est arrivé l’Etat tunisien. Quand le limogeage du Pdg d’une entreprise nationale est annoncé aux médias par l’un d ses employés, qui se trouve être le responsable du syndicat de base de ladite entreprise, alors que le ministre de la Santé est aux abonnés absents, on est en droit d’exiger le limogeage, dans la foulée, de ce dernier, qui semble incapable de mettre de l’ordre dans son département où il est débordé par ses administrés.

Jusqu’où va se poursuivre, en Tunisie, cette descente aux enfers de la gabegie ?

E. B. A.

Pénurie de médicaments : Le Pdg de la Pharmacie centrale snobe l’Assemblée

Tunisie : La Pharmacie centrale pourrait être à court de stock dans 50 jours

Selon le syndicat de la Pharmacie centrale, 88 médicaments en rupture de stock

L’article Santé : Le Pdg de la Pharmacie centrale de Tunisie limogé est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*