ATIDE : Le code des collectivités locales doit impérativement être adopté avant la tenue des Municipales

L’Association tunisienne pour l’intégrité et la Démocratie des Elections s’inquiète du retard pris pour l’adoption du Code des Collectivités locales (CCL), tout en tenant les députés de l’assemblée des représentants du peuple responsables de cette lenteur.

Dans un communiqué paru jeudi, l’ATIDE a mis en garde contre les répercussions négatives d’une telle lenteur sur le processus électoral, lenteur qu’elle considère préméditée et voulue, et a réitéré son appel à accélérer l’adoption du Code d’ici la date des élections municipales.
L’ATIDE estime que le Code des Collectivités locales constitue un pilier fondamental des élections locales en général et municipales en particulier , dans la mesure où cette loi fondamentale détermine la nature des collectivités locales, leurs pouvoirs et compétences, la composition de leurs conseils, leurs ressources, leur contrôle et le règlement des litiges, ainsi que la participation des citoyens et de la société civile à la prise des décisions.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*