Marouane décapité à Meknassy : Cinq suspects dont 2 Algériens arrêtés

Lire sur Kapitalis

La police a arrêté hier, dimanche 8 avril 2018, 5 individus suspectés du meurtre de Marouane Sekri, décapité samedi 24 mars 2018, à Meknassy (Sidi Bouzid).

Une source a indiqué que la police a arrêté 2 Algériens, 2 Tunisiens originaires de Jendouba, et une femme habitant à Gafsa, où la voiture de Marouane Sekri a été retrouvée, un jour avant que son corps ne soit découvert à Meknassy, sa tête ayant été découverte, le 26 mars, au fond d’un puits.

Le mobile du meurtre de ce jeune homme de 26 ans, qui vivait sans problème, n’a pas encore été élucidé. On notera cependant que son corps et sa tête ont étés retrouvés en bordure de deux routes différentes, à 12 kilomètres exactement de sa ville natale. Ce mystérieux chiffre a donné lieu à plusieurs interprétations, dont un meurtre motivé par la recherche de trésors…

Selon la famille du défunt, une voyante a indiqué avec précision l’emplacement du corps, puis celui de la tête de Marouane. Elle a d’ailleurs été entendue par la police puis relâchée.

Les 5 suspects ne sont pas encore passés aux aveux, mais ils sont maintenus en détention.

Y. N.

Meknassy : Décapité samedi, la tête de Marouane retrouvée aujourd’hui

L’article Marouane décapité à Meknassy : Cinq suspects dont 2 Algériens arrêtés est apparu en premier sur Kapitalis.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*