CSS-EST : Un classico, porteur de promesses !

-Le CA : Gagner et espérer un faux-pas de ses poursuivants

Après une trêve de deux semaines observée par la compétition pour permettre à l’équipe nationale d’effectuer une nouvelle phase de sa préparation en prévision du Mondial 2018 en Russie, le championnat de la Ligue un reprend, cet après-midi, ses droits avec le déroulement de cinq matches avancés de la 22ème journée.  La principale affiche de cette journée est constituée par le clasico qu’abritera le stade Mhiri entre le CSS et l’EST. Le résultat du clasico revêt un grand intérêt aux  deux protagonistes. L’ensemble espérantiste qui est bien placé pour sceller en sa faveur le sort du titre et succéder à lui-même sur la plus haute marche du podium évoluera en conquérant dans l’intention de ramener un résultat positif de son déplacement à Sfax. De son côté, le CSS, tout en étant motivé au plus haut niveau pour des considérations de prestige et d’amour propre est aussi tenu d’engranger les trois points de la victoire devant lui valoir d’entretenir l’espoir de terminer l’exercice à la 2ème place qui lui donnera le droit de participer à la prochaine édition de la Ligue de champions.  Mais, et au delà de l’issue finale d’un match qui reste ouvert à tous les pronostics,  on espère assister à un beau duel où le football plaisant sera roi et qui soit correct à la fois sur l’aire du jeu et dans les tribunes. En un mot, à un clasico digne de ce nom et de la réputation des deux équipes en présence.

Le CA, sur une voie dégagée

Cette journée pourrait s’avérer favorable à l’ensemble de Bab Djedid  qui caresse l’espoir de creuser l’écart sur sespoursuivants immédiats. Les clubistes qui devront en principe s’imposer, sauf grosse surprise peu probable du reste, devant leur hôte médeninois sont en effet bien partis pour conforter  leur seconde place en cas de faux-pas de leurs poursuivants immédiats, le CSS et l’ESS. Celle-ci  l’attend une tâche difficile à Gabés face à un Stade Sportif local lequel, occupant la 11ème place avec 22 points, se voit toujours en pleine zone de turbulences. Trois points seulement le séparent  de l’USBG qui occupe la 12ème place au tableau. Une place menant directement aux matches barrages avec tous les risques que comporte cette épreuve. Il va sans dire que le SG ne peut se permettre de faire la moindre concession aux étoilés. Ces derniers devront, par conséquent, cravacher bien dur pour espérer ramener un résultat positif de leur difficile déplacement.   

Pas de droit à l’erreur pour le CAB

 Avec un total de 22 points, l’équipe cabiste est logée à la même enseigne que le SG. De ce fait, elle n’aura pas, elle aussi, droit à l’erreur lorsqu’elle croisera le fer, en déplacement, avec le Stade Tunisien. L’ensemble du Bardo qui a réussi après avoir retrouvé l’élite à l’issue d’une saison passée au purgatoire, à se mettre définitivement hors du danger entend  de son côté consolider sa place au milieu du tableau et aura à cœur de l’emporter afin d’atteindre son objectif.

 Tel est aussi le cas aussi bien pour la JSK (7ème avec 27 points) que pour l’ASG (9ème avec 25 points), soit deux équipes qui, après avoir assuré leur maintien, aspirent à conforter leur place au milieu du tableau. Leur face à face, dénué de toute pression, pourrait donner lieu à un résultat de parité.

Ameur KERKENNI

Programme TV

Aujourd’hui

14h00: SG-ESS /

Watania 2

14h30: CSS-EST / 

Watania 1, Al Kass

16h00: CA-COM /

Watania 2

Demain

14h30: ESM-ESZ /       Watania 1

19h00: USMo-USBG / Watania 2

Programme et arbitres

Aujourd’hui

14h-SG-ESS 

(Youssef Serairi)

14h30-ST-CAB 

(Nasrallah Jaouadi)

14h30-CSS-EST  (Haythem Kosai)

14h30-JSK-ASG  (Mokhtar Dabbouss)

16h-CA-COM 

(Sadok Selmi)

Demain

14h30-ESM-ESZ  (Rochdi Guezguez)

19h-USMo-USBG (Maher Harrabi).

Côté sfaxien

La 2ème  place, toujours dans le viseur

Après avoir gaspillé une bonne part de ses chances de terminer la saison à la deuxième place, il lui reste malgré tout une lueur d’espoir pour atteindre cet objectif. Mais pour préserver ce mince espoir, il lui faudra tout à bord ce défaire, cet après-midi, de l’Espérance de Tunis. Une tâche bien difficile qui requiert de la part des protégés de Ghazi Ghraïri un match plein à tous les niveaux du jeu.  Concentration et application seront par conséquent leurs maîtres mots pour espérer vaincre le leader espérantiste.

Avec un effectif

au grand complet

Dans la perspective de cette rude confrontation contre l’Espérance de Tunis, l’entraîneur sfaxien pourrait compter sur la totalité de son effectif à l’exception de l’attaquant sénégalais, Walliou Ndoye qui observe un repos de quatre semaines à la suite d’une opération chirurgicale. La formation sfaxienne enregistrera, par contre,  le retour de Kingsley Sokari après un mois d’absence environ. Le milieu du terrain nigérian qui a déclaré forfait lors des quatre dernières rencontres de son équipe pour cause d’une blessure du genou est en effet annoncé rentrant cet après-midi contre l’Espérance. Il s’agit d’un renfort de taille pour le CSS, vu le rôle primordial qu’il accomplit au niveau de l’entrejeu dont il est incontestablement, la plaque tournante.

Avec une défense, inchangée

En l’absence de joueurs blessés ou suspendus, l’entraîneur « Noir et Blanc » aura l’embarras du choix pour composer sa formation dont le compartiment défensif aura la même composition que celle qui fut alignée lors des dernières sorties de l’équipe, avec Jridi dans les bois, Methlouthi sur le côté droit, Zouaghi, sur le flanc opposé et la paire Meriah-Henid dans l’axe. 

Aouadhi et Sokari, dans le rôle de relayeurs

Au milieu du terrain sfaxien on retrouve Aouadhi et Sokari. Ces deux éléments et tout en accomplissant leur rôle de récupérateurs  sont appelés à participer, en compagnie de Hanachi et Ben Ali, au travail de la relance et de l’animation offensive.

Uduwo et Marzouki, paire

d’attaque

Le compartiment de l’attaque sera confié au tandem composé de Marzouki et Uduwo. Deus attaquants qui traversent une période favorable. Quant à Firas Chaouat, il pourrait toujours faire son entrée en cours de jeu.

Formation probable

Rami Jridi, Hamza Methlouthi, Chker Zouaghi, Yassine Meriah, Nessim Henid, Karim Aouadhi, Kingsley Sokari, Maher Hanachi, Houssam Ben Ali (ou Houssam Louati), Kingsley Uduwo, Alâeddine mArzouki

Ameur KERKENNI

Côté espérantiste

Des «Sang et Or» avec toutes

les cartes en main

L’Espérance ST aborde son match de la 22ème ronde du championnat contre le CS. Sfaxien en équipe solidement accrochée à sa première place en ligue 1 : huit points d’avance sur le Club Africain,  son suivant immédiat ; 9 sur l’Etoile SS et 13 sur son vis-à-vis de cet après-midi, outre les quarante buts marqués en 21 journées contre vingt sept pour les « Noir et Blanc ».

Un parcours qui fait de l’équipe de Bab Souika, logiquement du reste, le favori en puissance de ce face à face. Sur le papier du moins faut-il ajouter. Pour la simple raison que ce genre de raisonnement ne s’est jamais appliqué pour les confrontations ayant mis aux prises  deux parmi les quatre meilleures équipes du pays.

Une préparation en deux temps

Ceci dit, le staff technique de l’Espérance ST tout comme les joueurs sont conscients des difficultés qui les attendent dans un stade Mhiri totalement acquis à son équipe en l’absence du moindre supporter du vis-à-vis d’en face. Il n’empêche. Les « Sang et Or » de Tunis ont préparé le rendez-vous de cet après-midi en deux temps : une première période avec un effectif sérieusement diminué pour les raisons que tout un chacun connaît. Et une seconde, beaucoup plus courte,  avec un groupe de joueurs plus étoffé avec le retour des internationaux. 

Comme à la veille de chaque déplacement, l’Espérance ST se trouve depuis hier en fin d’après-midi à Sfax. L’ultime séance d’entraînement effectuée le matin de ce même vendredi a été clôturée par un mini match d’application sur une moitié du terrain. Séance conclue par des tirs aux buts notamment sur les balles arrêtées : coups francs et corners.

Jouini et Khénissi :

duo d’attaque ? Possible

Parmi le groupe de joueurs retenu pour la match de cet après-midi ne figure pas le nom de Chaouna qui a, néanmoins, pris part à toutes les séances d’entraînement de l’équipe. Une absence rendue contraignante avec le total rétablissement de Montassar Talbi. Le joueur béninois est déjà retenu parmi la liste des joueurs adressée à la Confédération africaine de football mais il ne peut faire partie dans la compétition locale d’un groupe de joueurs qui compte dans ses rangs trois joueurs étrangers : Coulibaly, Franck Kom et Blaïli. Trio incontournable pour un match aussi important à moins que le staff technique ne se passe d’un d’entre eux.

Au vu des séances d’entraînement, il ne faut pas s’attendre à des surprises dans la formation qui sera alignée d’entrée en jeu par Khaled Ben Yahia. Sameh Derbali totalement opérationnel sera reconduit sur le flanc droit de la défense, Talbi et Chemmam occuperont l’axe du compartiment. La seule incertitude est à chercher au niveau du joueur qui sera titularisé à la pointe de l’attaque même si Jouini tient la corde. A moins que l’entraîneur « sang et or » ne joue son va tout en alignant Khénissi à ses côtés. Il en est capable.

Formation probable :

Ben Chérifia –Derbali – Rabii – Talbi – Chemmam – Coulibaly – Franck Kom – Bguir – Badri – BlaÏli – Jouini

Rafik BEN ARFA




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*