Startup Story – The Pitch épisode 2 : Un médecin praticien se convertit en startupeur

Ils ont trente secondes pour convaincre le jury de l’originalité et la viabilité de leurs projets.

Seuls trois des cinq qui se seront présentés en premier auront la possibilité de développer pendant cinq minutes la présentation de leurs idées/projets. Anoir, Latifa, Youssef, Mohamed et Moudather, sont les candidats de ce deuxième épisode de Startup Story The Pitch sponsorisé par IntilaQ et la Poste tunisienne.

Le premier à prendre l’ascenseur a été Anoir Bennour et c’est à Seif Boukadida, directeur des opérations chez IntilaQ qu’il a présenté son projet UBOTIX. Anoir et son équipe sont en train d’expérimenter la robotique pour l’accompagnement des enfants ayant des troubles autistiques. La mission du robot développé par UBOTIX est d’interagir avec ses interlocuteurs et les aider à surmonter certaines difficultés selon un modèle de thérapie basée sur l’intelligence artificielle et le Deep learning.

Latifa, l’une des rares candidates qui ont osé se présenter à ce concours, est la cofondatrice de Sciencia.tn. Il s’agit d’un club scientifique dont l’objectif est de promouvoir l’innovation et la créativité chez les enfants à travers des activités scientifiques et expérimentales dans les domaines de la physique, la chimie et l’aéronautique…

Dr Moudather, le troisième candidat de ce deuxième épisode, a conjugué, dans son projet Epilert, la médecine et la technologie. Epilert est en effet une solution médicale basée sur l’intelligence artificielle. Dédiée aux enfants souffrants d’épilepsie, elle permet d’alerter les utilisateurs (parents et médecins) en cas de crise afin qu’ils puissent intervenir.

Avant de se présenter devant le jury de Startup Story The Pitch, l’équipe multinationale d’Epilert a pu  décrocher le prix de l’innovation en marge du Forum international de la santé numérique.

Mohamed Ktata, porteur du projet Binomi, a été le quatrième a tenté sa chance dans l’elevator pitch. A travers l’interface BINOMI.co binomi.co, Mohamed a développé davantage les services à destination des personnes qui sont à la recherche de colocataires. Cette structure propose trois produits de base :  un service dédié aux particuliers, une plateforme de matching et un troisième produit dédié aux entreprises.

Convaincu de l’importance de la formation en continue dans la montée en compétence de l’être humain, Youssef a présenté un projet e-Education. Mooc’Up est, selon son créateur, une plateforme d’apprentissage basée sur la simplicité d’utilisation et l’interactivité.

Après délibération, les jurés ont retenu trois projets : UBOTIX, Epilert et Mooc’Up. Anouar, Moudather et Youssef ont ainsi décroché une deuxième chance pour défendre davantage leurs projets en répondant aux questions du membres du jury, qui d’ailleurs ne mâchent pas leurs mots.

Pour découvrir le finaliste de ce deuxième épisode, veuillez écouter l’émission ici.




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*