Ridha Charfeddine : «L’Etoile paye pour ses positions contre la FTF»


Wadii El-Jarii/Ridha Charfeddine.

Disputé hier dimanche 11 mars à Sousse, le Clasico entre l’Etoile sportive du Sahel (ESS) et le Club Africain (CA) a aggravé la crise du football tunisien.

A la fin du match, qui s’est soldé sur le score de 1 but à 0 en faveur des visiteurs, suite à de graves «erreurs» d’arbitrage qui ont lésé l’Etoile, et dans la zone mixte, le président de l’ESS, Ridha Charfeddine, a encore envoyé des flèches à Wadii El Jarii, le président de la Fédération tunisienne de football (FTF). «Je tiens avant tout à féliciter le Club africain pour sa victoire. Je dois dire que l’Etoile du Sahel paye cher sa guerre contre le système corrompu. On ne va pas se taire, je me battrais jusqu’au bout. Mon message est clair, je ne vous lâcherais pas, je ne vous laisserais pas tranquille», a-t-il lancé.

Dans son intervention et essayant de peser ses propos, le président de l’ESS a accusé le président de la FTF de «vouloir opposer les clubs les uns aux autres», soulignant les bonnes relations qu’entretient l’Etoile avec toutes les équipes. Et de poursuivre : «Le problème ne se limite pas à faire gagner un club aux dépens d’un autre. C’est encore plus grave. Nous croyons qu’un scénario malsain a été monté pour provoquer une catastrophe au stade de Sousse. S’il faudrait que l’ESS paye, ce n’est pas grave mais nous irons jusqu’au bout».

Croyant pouvoir monter un front contre le président de la FTF, Ridha Charfeddine ne risque-t-il pas de se retrouver? Comment finira cette guerre des déclarations?

H. M.

Tunisie-Football : Vers un bras-de-fer Wadii Jari – Ridha Charfeddine ?



Ridha Charfeddine : «L’Etoile paye pour ses positions contre la FTF»




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*