L’ancêtre des Britanniques avait la peau noire et les yeux bleus

L’ancêtre des Britanniques, âgé d’environ 10.000 ans, avait la peau noire et les yeux bleus : c’est le résultat assez étonnant d’une recherche menée par le National History Museum de Londres et l’University College of London (UCL). 

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé l’ADN de « Cheddar Man », le squelette complet le plus ancien de Grande-Bretagne, découvert en 1903 dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Exploitation de l’ADN :
La fraîcheur de la grotte de Gough, où le squelette a été retrouvé, et les couches de gisements minéraux naturels dont il était recouvert ont joué en faveur des chercheurs, leur permettant de trouver de l’ADN exploitable. 
« Nous avions l’habitude d’utiliser des os ou des dents de jambe car les os épais et l’émail gardent l’ADN intact, mais au cours des deux dernières années, nous avons utilisé l’os de l’oreille interne, qui est l’os le plus dense du corps humain », selon les explications de Dr Selina Brace, spécialiste de l’ADN ancien au Museum, rapportées par Sciencesetavenir.
Les chercheurs ont alors cartographié l’ADN et ont repéré les séquences qui correspondaient aux traits physiques, afin d’en faire établir un portrait par des artistes spécialisés dans les reconstructions paléontologiques.

L’ancêtre européen avait la peau noire :
« Cheddar Man » faisait partie d’une population de chasseurs-cueilleurs qui a migré du Moyen-Orient au nord de l’Europe après la fin de la dernière ère glaciaire. Aujourd’hui, environ 10 % de la population britannique blanche présente une ascendance liée à ces chasseurs-cueilleurs, écrit Le Monde d’après la conclusion de la recherche.
« Nous savons que la couleur de peau plus claire est apparue au cours de ces 10.000 dernières années, avec l’invention de l’agriculture » et la modification des régimes alimentaires, plus pauvres en vitamine D, explique à l’AFP Chris Stringer, directeur des recherches au musée d’histoire naturelle de Londres. 
« Nous ne suggérons pas que « Cheddar Man » a évolué pour développer une peau plus claire, mais il y a eu des vagues de peuplement de personnes maîtrisant l’agriculture, et elles ont apporté avec elles le gêne d’une couleur de peau plus claire ».




Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*