Ben Salem: Je suis pour une intervention étrangère en Libye pour aider la Tunisie à protéger ses frontières

Fraichement nommé à la tête de l’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques, Hatem Ben Salem, a déclaré dans Midi Show, qu’il existe un problème de traitement entre la Libye et les pays voisins et que le sort de la Tunisie est lié à celui de la Libye. « la stabilité de ce pays est plus que nécessaire ».

Pour Hatem Ben Salem, la Libye est aujourd’hui le bastion du terrorisme et qu’il faut que la Tunisie se protège et assure sa protection.

La partie internationale qui a détruit la Libye et qui a mis la Tunisie en danger doit rebâtir ce pays.

D’autre part, le chef de l’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques a déclaré que la Tunisie a tous les droits de mettre en place un mur isolant sur les frontières Tuniso-libyennes et que ce mur sera construit sur le territoire tunisien.

Aucune transgression n’a été faite, comme annoncé par des parties non reconnues, en référence à Fajr Libya, a-t-il souligné.

« La Tunisie a toujours respecté les autres Etats en particulier ses voisins ». a ajouté Ben Salem estimant que la solution à la crise ne pourra pas émaner des libyens.

Hatem Ben Salem se dit pour une intervention étrangère en Libye, après la proclamation d’une décision internationale légitime, afin de soutenir la Tunisie dans sa protection de ses frontières.

L’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques
Concernant l’institut tunisien des Etudes Stratégiques, Hatem Ben Salem a indiqué que ses objectifs doivent évoluer et changer, car il doit jouer un grand rôle dans le changement de la pensée stratégique.

Selon Ben Salem, l’institut doit mettre en place un conseil pour établir des stratégies à perspective. « La priorité est aux études de stratégies procédurales et non de théorie. »

Il a, dans ce sens, expliqué que l’institut doit englober les grandes décisions nationales pour en faire des études d’impacts stratégiques et doit s’ouvrir à l’international et au grand Maghreb.

Par ailleurs, Hatem Ben Salem a déclaré qu’en 2016, il y aura un budget conséquent pour l’institut tunisien des études stratégiques, précisant que le financement n’est pas un handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *