Salah Ben Aissa en visite au centre de rééducation des jeunes délinquantes de Mghira

La directrice du centre de rééducation des jeunes filles délinquantes, Leila Jedidi appelle les structures de l’état à encadrer les jeunes filles avant leur départ du centre. Elle a ajouté que le centre compte 20 jeunes filles, nombre minime par rapport aux milliers de dossiers transférés devant la justice.

Le ministre de la justice Mohamed Salah Ben Aissa promet d’œuvrer pour fournir le matériel et les formateurs en vue de soutenir les efforts des responsables des centres de rééducation pour les jeunes filles délinquantes compte tenu de l’encadrement psychologique, sociale et sanitaire des jeunes filles et la tentative de leur réinsertion dans la société, dont elles bénéficient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *