Le syndicat des unités d’intervention refuse le régime de 12h de travail

Le syndicat des employés de l’administration générale des unités d’interventions a annoncé dans un communiqué son refus d’adopter le régime de travail de 12 heures imposé à toutes les unités sécuritaires qui travaillent sur terrain et cela jusqu’à un délai indéfini.

Le syndicat considère que cette décision épuise les agents et porte atteinte à leur moral et physique appelant donc l’autorité de tutelle à revoir cette décision et à adopter d’autres mécanismes pour assurer la sécurité et l’efficacité d’une part et de la non-violation des droits des agents d’autre part

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *