I.B.Halima: Des journalistes qui ont contribué à la chute de la troïka paieront le prix cher

Maître Imed Ben Halima est revenu, dans Midi Show de ce vendredi 10 juillet, sur les différentes affaires judiciaires intentées et la campagne de dénigrement à l’encontre de journalistes, déclarant que des parties veulent se venger des journalistes qui ont contribué à la chute de la troïka, citant ainsi le Congrès pour la république et Ennahdha.

Imed Ben Halima a indiqué que le problème réside dans la mentalité du ministère de l’intérieur, expliquant ainsi que le rédacteur en chef du journal « Ekher Khabar » Noureddine Mbarki est accusé de terrorisme pour avoir publié une photo, relative au tueur de l’attentat de Sousse.

Il a ajouté que le ministère de l’intérieur annonce, quelques minutes après la survenue d’un événement dans le pays, une version officielle et procède de la sorte depuis des dizaines d’années.

En effet, Akher Khabar avait publié une photo montrant le terroriste Seifeddine Rezgui descendre un véhicule de type Partner, mettant ainsi le doute dans la version officielle des faits évoqués par le ministère de l’intérieur, qui a annoncé que l’individu est arrivé par la plage.

Par ailleurs, Imed Ben Halima a évoqué le procès intenté par l’ancien président provisoire de la république Moncef Marzouki à l’encontre de Hamz Belloumi, Sofiene Ben Hmida et Insaf Boughdiri en raison de la diffusion d’une vidéo jugée truquée, sur al Hiwar Ettounsi.

Il a déclaré que l’affaire n’est pas nette et que depuis le commencement la plainte a été enregistrée dans un registre privé, au sein du tribunal de première instance de Tunis et non dans un registre général, où on peut trouver toutes les affaires déposées par tout citoyen.

L’avocat Imed Ben Halima a souligné que le règlement de compte politique a commencé et que d’autres personnalités médiatiques paieront le prix cher pour avoir adhéré positivement dans la politique dans le but de sauver la Tunisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *