Mohamed Hamdi : Le gouvernement aurait dû reconnaître son impuissance

Le secrétaire général de l’Alliance Démocratique et ancien député à l’Assemblée Nationale Constituante, Mohamed Hamdi, était l’invité de Midi Show de ce lundi 6 juillet 2015 pour revenir sur l’annonce de la mise en place de l’État d’Alerte par le Président de la République dans la journée du samedi 4 juillet 2015.

Mohamed Hamdi a déclaré que la loi de 1978 qui définit l’État d’Urgence a été créée dans le but de réprimer les mouvements sociaux mais ne sert à rien dans le cas de la Tunisie actuellement et ne peut pas aider le pays à lutter contre le terrorisme. Il a assuré que cela est la raison pour laquelle son parti refuse cette annonce.

Le secrétaire général de l’Alliance Démocratique a ajouté que l’État d’Alerte n’aura aucun impact sur le rendement des forces de l’ordre et ne les aidera point à fournir le travail qui leur est demandé. Au lieu d’annoncer un état d’Alerte, le gouvernement aurait mieux fait de reconnaître son impuissance et ses erreurs.

De retour sur la position du député Mehdi Ben Gharbia qui soutient l’annonce de l’État d’Urgence, Mohamed Hamdi a assuré que le député ne représente plus le parti depuis qu’il a voté en faveur du gouvernement alors que le parti voulait se placer parmi l’opposition. Il a ajouté que le député se place ainsi en dehors du parti et que le bureau exécutif pourrait prendre des mesures à son encontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *