Sousse-Mondher Zorg: On m’a pris pour un terroriste, j’ai été mis à terre et on m’a tabassé

Soupçonné injustement d’être impliqué dans l’attentat terroriste de l’hôtel Impérial de Sousse vendredi 26 juin, Mondher Zorg était au mauvais endroit au mauvais moment lorsque le massacre a eu lieu, faisant 38 morts et 39 blessés. Il a été agressé verbalement et physiquement par plusieurs citoyens qui l’ont pris pour un terroriste.

Mondher Zorg est, en effet, un jeûne diplômé de l’Institut supérieur du sport et de l’éducation physique de Gafsa depuis 2011 au chômage, il travaille en tant qu’ouvrier journalier à Sousse pour subvenir aux besoins de son épouse et de son bébé âgé de cinq ans.

Mondher Zorg est intervenu dans, Midi Show de ce vendredi 3 juillet, déclarant qu’après son humiliation le ministère de la Jeunesse et des Sports a décidé de le recruter dans sa spécialité.

Il a ajouté que sa femme est également professeur de français mais qu’elle est au chômage depuis 2011.

Mondher Zorg a relaté l’incident, indiquant qu’il était sur le chemin du retour lorsqu’il a aperçu un hélicoptère et plusieurs dizaines de policiers qui l’ont encerclé, lui demandant de ne plus bouger.

Le citoyen originaire de Sidi Bouzid a déclaré qu’il a été agressé par plusieurs citoyens qui l’ont pris pour un terroriste et qu’il a été emmené au siège de la garde nationale d’El Kantaoui pour interrogatoire qui a duré plus de huit heures pour qu’il soit relâché par la suite, à l’issue de la venue de son patron, son alibi.

« Ils m’ont mis à terre et se sont acharnés contre moi (…) j’ai eu de la chance de m’en sortir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *