Déclarations de Chafik Jaraya: Ben Aïssa demande une rencontre avec le bureau du SNJT

Recevant la lettre ouverte que lui avait adressée le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), le ministre de la justice, Mohamed Salah Ben Aïssa s’est engagé, aujourd’hui, 3 juillet 2015, à porter tout l’intérêt nécessaire aux différents points de cette missive.

Dans un communiqué rendu public par le département de la justice, Ben Aïssa s’est dit prêt à accueillir une délégation du SNJT pour discuter des différents points soulevés dans la lettre.

Il a, également, demandé au Syndicat de fournir au ministère de la justice tous les documents et données appuyant leurs arguments.

Dans une lettre ouverte adressée, jeudi, au ministre de la justice, le SNJT a dénoncé le laxisme et le mutisme du ministère public face aux abus récurrents de l’Homme d’affaires Chafik Jaraya et réclamé l’ouverture d’une enquête judiciaire contre lui.

En visite en Libye où il avait rencontré des personnalités soupçonnées de terrorisme, Chafik Jaraya a taxé les médias Tunisiens de corruption allant jusqu’à citer les noms de journalistes et des émissions, selon le SNJT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Déclarations de Chafik Jaraya: Ben Aïssa demande une rencontre avec le bureau du SNJT

Recevant la lettre ouverte que lui avait adressée le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), le ministre de la justice, Mohamed Salah Ben Aïssa s’est engagé, aujourd’hui, 3 juillet 2015, à porter tout l’intérêt nécessaire aux différents points de cette missive.

Dans un communiqué rendu public par le département de la justice, Ben Aïssa s’est dit prêt à accueillir une délégation du SNJT pour discuter des différents points soulevés dans la lettre.

Il a, également, demandé au Syndicat de fournir au ministère de la justice tous les documents et données appuyant leurs arguments.

Dans une lettre ouverte adressée, jeudi, au ministre de la justice, le SNJT a dénoncé le laxisme et le mutisme du ministère public face aux abus récurrents de l’Homme d’affaires Chafik Jaraya et réclamé l’ouverture d’une enquête judiciaire contre lui.

En visite en Libye où il avait rencontré des personnalités soupçonnées de terrorisme, Chafik Jaraya a taxé les médias Tunisiens de corruption allant jusqu’à citer les noms de journalistes et des émissions, selon le SNJT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *