Bochra B.H Hamida évoque la possibilité de démissionner de la présidence de la commission des droits et libertés

La présidente de la commission des droits et libertés Bochra Bel Haj Hamida a critiqué le rythme effréné du débat sur les articles du projets de la loi de lutte contre le terrorisme qui et ne prendra donc pas en compte les droits et libertés mentionnés dans la Constitution « Je ne veux pas que les tunisiens pensent que seule cette loi résoudra le problème. »

Elle a donc évoqué la possibilité de démissionner de la présidence de la commission ou l’abstention lors du vote .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *