Taïeb : Accuser d’anciens dirigeants de la Troïka serait une preuve de transparence du procès Belaïd

Le leader au sein du Front Populaire Mongi Rahoui, participant à la manifestation du Front Populaire devant le Tribunal de Première Instance de Tunis, a déclaré que l’alliance Gouvernementale ne veut pas dévoiler toute la vérité sur l’assassinat de Chokri Belaïd et a ajouté que le Mouvement Ennahdha, membre de cette alliance, a caché plusieurs vérités qui concernent ce dossier quand il était au pouvoir.
De son côté Samir Taïeb a assuré que l’accusation de certains leaders de la Troïka qui étaient au pouvoir serait une preuve de transparence supplémentaire de ce procès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *