Samir Ben Amor défend l’un des accusés de l’affaire Belaid,le CPR surpris

Le parti congrès pour la politique a souligné dans son communiqué du mardi 30 juin 2015 que Samir Ben Amor n’est plus membre du bureau politique du parti et n’a pas informé les structures de s’être chargé de la défense de Alam Tizaoui, accusé dans l’affaire de Chokri Belaïd mais arrêté dans le cadre d’une autre affaire.

Le CPR a par ailleurs exprimé sa surprise de voir Samir Ben Amor être chargé de cette affaire vu son empreinte politique qui va à l’encontre de la ligne du parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *