Polémique autour de la diffusion du procès de Chokri Belaid

Les avocats des accusés dans l’affaire de l’assassinat de Chokri Belaid réitèrent leur refus de filmer la séance ou la diffuser par les médias. Ils considèrent que ceci pourrait porter atteinte aux accusés et il est contraire à la loi de la protection des données personnelles. Les avocats des héritiers de Chokri Belaid réitèrent le droit des tunisiens de connaitre la vérité sur l’assassinat de Chokri belaid et du terrorisme et leur droit en la diffusion du procès afin de garantir sa transparence.
On notera d’autre part que Samir Ben Amor compte défendre Alam Tizaoui, accusé dans l’affaire de Chokri Belaïd mais arrêté dans le cadre d’une autre affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *