De nouvelles surprises attendent le public du feuilletons ‘Naouret El Houa’

Ali Bennour, Najla Ben Abdallah, Aïcha Attia et Mohamed Mrad, protagonistes de la deuxième saison du feuilleton Naouret El Houa diffusé sur Al Wataniya 1, étaient les invités de Hédi dans « Romdhane Show » du 30 juin 2015.

« A partir de cette année, le changement est palpable au niveau de la production ramadanesque. Nous avons dépassé le stade du monopôle de la télévision tunisienne et de la production d’un seul feuilleton », a expliqué Ali Bennour.

« La brèche a été ouverte par Sami Fehri avec Maktoub. Les sujets évoqués dans les feuilletons ont connu depuis un grand changement suite à l’ouverture permise dans Maktoub », a ajouté Ali Bennour.

Aïcha Attia, a expliqué que le rythme du feuilleton Naouret El Houa commence à accélérer. Le public n’a pas apprécié un début lent surtout avec une concurrence rude des autres chaines. Avec 30 épisodes, le scénariste n’avait pas d’autres alternatives, a-t-elle expliqué.

Najla Ben Abdallah, a expliqué de son côté, qu’à partir de l’épisode d’hier, le rythme a connu une accélération. Les acteurs ont trouvé leurs positions, a-t-elle ajouté.

Mohamed Mrad, a fait savoir, que tout est relatif. Par exemple, ce que Naouret El Houa présente dans deux épisodes, est présenté dans un seul épisode de Awled Moufida.

Ali Bennour, a indiqué que la reprise de l’axe de la politique a causé la perte du public.

Dans un autre contexte, Mohamed Mrad et Aïcha Attia, ont assuré que le fait de présenter une histoire d’amour froide est voulue par le réalisateur. Mais par la suite, il y aura un changement avec l’évolution des événements, a assuré Mohamed Mrad.

Najla Ben Abdallah a reconnu de son côté que son rôle a mis trop en exergue les relations entre médias et politique. Ceci n’intéresse pas le public tunisien. Le rôle et ses relations manque un peu de chaleur humaine, a ajouté Najla Ben Abdallah.

Ali Bennour, a interprété un rôle qui casse avec les personnages qu’il avait l’habitude d’interpréter. Le personnage d’un chef de clan fait partie d’un axe parmi plusieurs axes du feuilleton, a assuré Ali Bennour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *