Sonia Mbarek : On fait avec les moyens du bord

La directrice du Festival International de Carthage, Sonia Mbarek, a déclaré que la présence de Mohamed Assef au programme de la 51ème édition du festival est un encouragement pour le jeune artiste même s’il n’a qu’un seul album à son actif. Elle a rappelé que le Festival de Carthage avait déja invité Mejda Erroumi à ses débuts et lui a servi de tremplin.

Elle a aussi dévoilé que le budget du festival pour cette année a été revu à la baisse par rapport à l’année précédente mais que le programme garde un certain niveau et des stars internationales, comme Lauryn Hill et Akon, qui ont été invitées. Chacun des deux artistes a coûté à la direction du festival 160 mille dollars.

Sonia Mbarek a assuré que le programme de cette édition respecte la tradition du Festival et sa diversité. Cependant elle a assuré que les noms d’artistes ont été choisis en fonction des moyens de bord.

Interrogée sur la conférence de presse tenue trop tard selon certains, Sonia Mbarek a assuré que la bureaucratie est à blâmer dans ce cas puisque l’annonce du programme était prévue pour le mois de mars 2015. Elle a ajouté qu’elle a même pensé à démissionner de son poste à cause de cette bureaucratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *