Le MAE appelle à la libération immédiate de l’ancien Président de la République

La Tunisie a condamné dans un communiqué la prise en otage de l’un des navires de la Flotte de la Liberté de la part des forces de l’armée sioniste.
Le navire en question transportait plusieurs militants pour les droits de l’Homme et l’ancien Président de la République Moncef Marzouki.
Le ministère des Affaires Étrangères tunisien a appelé à la libération immédiate de tous les participants à la Flotte de la Liberté et a considéré que l’État Sioniste était responsable de leur sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *