La coordination pour la justice transitionnelle appelle à un dialogue socio-politique

La secrétaire générale de la coordination nationale pour la justice transitionnelle Neila Zoghlami a appelé à ouvrir un dialogue socio-politique sur la justice transitionnelle et les dangers qui planent sur elle.

Elle a par ailleurs précisé accepter par la suite les résultats de ce dialogue,  » l’instance de la vérité et dignité doit aussi les accepter, soit réexaminer la loi, la composition, son élargissement…Jusque là les victimes de la torture sont humiliées, ils n’ont pas les moyens, ils ne sont pas accueillis à leur arrivée, il n’y a pas un accompagnement psychologique ni judiciaire … »a précisé Neila Zoghlami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *