Bghouri appelle à ne pas mettre le dossier de Chourabi et Ketari aux oubliettes

La coalition civile de la défense de la liberté d’expression et un nombre d’associations de la société civile ont appelé l’ARP à faire pression sur le gouvernement afin d’ouvrir le dossier des journalistes Sofien Chourabi et Nadhir Ketari et le considérer comme étant l’une de ses priorités.

Ils ont par ailleurs appelé l’ARP à clarifier sa position face à la décision des Nations-Unies sur la protection des journalistes dans les régions de conflits et à réexaminer les décrets-lois 115 et 116. Le Président du Syndicat National des Journalistes Tunisiens, Néji Bghouri, en dit plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *